04 hébergeurs web Camerounais à découvrir absolument!

Nos hébergeurs Camerounais ont pour la plupart les serveurs situés à l’étranger pour des raisons techniques, par contre ils seront prompts à répondre à nos soucis, un service client plus accessible, des moyens de paiements plus simplifiés (OM, MoMo, Express Union, YUP, …) par rapport à un hébergeur étranger où il faut avoir  une carte bancaire VISA ou MasterCard ou un compte Paypal.

Il est temps d’attaquer le vif du sujet mais avant je vais prendre quelques lignes pour parler des hébergements web en générale ainsi que des différents types d’hébergement avant de lister les hébergeurs Camerounais.

Le choix de l’hébergement est toujours une question difficile, même quand on a un peu d’expérience. Les offres sont difficiles à comparer, beaucoup de jargon technique, peu de témoignages, pas évident d’être sûr de faire le bon choix.

La première étape consiste à identifier vos besoins, en gardant à l’esprit l’aspect “croissance” et “développement” de votre site et ce que vous comptez en faire sur du moyen long terme. Cela va vous aider à faire un choix avisé pour choisir l’offre la mieux adaptée et au meilleur prix par rapport à votre budget.

Avant de regarder plus en détail les offres d’hébergement, il faut bien comprendre qu’il y a différents types d’hébergement. On peut en distinguer quatre principaux : l’hébergement mutualisé, VPS, dédié et Cloud.

Le choix du type d’hébergement dépend de vos besoins naturellement. Certains sites ont besoin de plus de puissance de calcul, d’autre plutôt de disque dur, certains ont des pics de trafic considérables alors que d’autres sont très stables. Néanmoins comme vous l’imaginez, c’est aussi une question de prix. Regardons plus en détail la signification de chaque type d’hébergement, cela devrait vous aider à choisir celui adapté pour votre projet.

 

Hébergement mutualisé ou partagé

C’est clairement le type d’hébergement le plus populaire au démarrage d’un site internet. La raison est simple, c’est le type d’hébergement le plus économique, la plupart des sites internet en phase de démarrage n’ont tout simplement pas besoin de plus.

Ici vous partagez un serveur avec d’autres sites. Les fonctionnalités et performances sont souvent plus limitées et ces forfaits sont généralement destinés aux sites qui n’utilisent pas beaucoup de bande passante. Parfait si vous débutez ou si votre site est de petite à moyenne taille et ne génère pas trop de trafic !

Un site internet moyen, ne consomme pas énormément de ressource. C’est pourquoi les hébergeurs proposent de regrouper plusieurs sites sur un même serveur. On parle alors d’hébergement web mutualisé. La plupart des créateurs de site utilisent ce genre d’offre, ce qui permet de réduire les coûts, tout en bénéficiant d’une puissance importante et donc de bonnes performances.

Hébergement dédié

C’est l’approche haut de gamme et traditionnelle. Dans ce modèle, vous disposez de votre propre machine, juste pour vous. Niveau performance, vous êtes sûrs d’être le seul à profiter des ressources dont vous disposez, et je vous assure qu’il y a une grosse différence par rapport à un hébergement mutualisé. Au niveau maintenance, grosse différence aussi, il faut tout faire soi-même, surveiller la consommation des ressources, faire les mises à jours à tous les niveaux, installer les patchs de sécurité, se protéger des attaquer DDoS, etc.

Avec de l’hébergement dédié, vous disposez de l’ensemble du serveur web pour votre propre usage. Cela se traduit par de meilleures performances, des sites plus rapides et des meilleures fonctionnalités et options de paramétrage. Le bon choix si vous possédez plusieurs sites web, si vous gérez de l’hébergement en ligne pour vos clients ou si vous avez des données confidentielles sur vos serveurs ! C’est bien souvent l’option la plus performante si vous êtes ambitieux. C’est bien sûr idéal pour un gros sites assez gourmands, ce qui est notamment le cas des boutiques en ligne ayant un grand nombre de clients.

 

Hébergement VPS

Il s’agit d’une solution hybride entre le serveur mutualisé et l’hébergement dédié. Ici, on va créer plusieurs serveurs dédiés virtuels, sur un unique serveur. Ainsi, chaque utilisateur possède son espace sur le serveur en question et l’utilise exactement comme un serveur dédié. La mémoire vive est alors bien protégée, et la bande passante est toujours garantie à un certain niveau. En réalité, on ne partage ici que le disque dur.

Les plans d’hébergement sur des serveurs privés virtuels (VPS) vous offrent un bon compromis entre performances et coût abordable. Ils sont à mi-chemin entre plans partagés et serveurs dédiés. Parfait si vous vous lancez et souhaitez avoir accès à des performances de qualité et plus de contrôle, sans affecter votre compte bancaire !

 

Hébergement Cloud

L’hébergement Cloud repose comme l’hébergement VPS sur des technologies de virtualisation pour créer des serveurs virtuels. Dans le cas du VPS, on crée plusieurs serveurs virtuels à partir d’un serveur physique, alors que dans le cas d’une offre Cloud, on va créer les serveurs virtuels à partir d’un réseau de serveurs physiques.

Ici, on va pouvoir bénéficier de performances de haute volée, en créant des serveurs virtuels à partir d’un réseau de serveurs. C’est un peu du VPS 2.0. Cela permet d’avoir une grande souplesse dans nos ressources, sans être limité à un unique serveur. Là encore, c’est une solution pour ceux qui ont besoin d’énormément de ressources.

L’avantage du Cloud est qu’il réclame très peu de maintenance. C’est l’hébergeur qui prend tout en charge. L’utilisation est donc très pratique. Bien sûr, le prix est très élevé pour ce type d’hébergement. Ce sera 2 à 3 fois plus cher qu’un serveur dédié.

 

Comment choisir son hébergeur web ?

Afin de choisir le bon hébergeur pour son ou ses sites web, il va falloir se poser quelques questions. Ce n’est clairement pas un choix que l’on prend à la légère. Même au-delà de l’hébergeur, ce sont les différentes offres de chacun d’eux, qu’il faudra analyser.

Quels sont vos besoins ?

Au moment de choisir son hébergeur, c’est la première question que l’on doit se poser. Vous avez forcément quelques besoins techniques en matière d’hébergement, et c’est à eux que vous devez répondre.

  • Quel site voulez-vous créer ? Est-ce un simple blog statique, un site plus dynamique pour parler de votre passion, une vitrine pour une entreprise locale, un site e-commerce d’envergure internationale ?
  • Souhaitez-vous créer un site unique ou bien avez vous un projet pour la conception de plusieurs sites ? Dans le second cas, combien de sites pensez-vous créer sur le moyen terme ?
  • Combien de visiteurs espérez-vous chaque jour la première année ? Il est préférable de voir assez large et de réfléchir aux efforts en terme de référencement et de marketing, qui viendront probablement gonfler le nombre de visiteurs.
  • De quelle capacité de stockage avez vous besoin ? Plus votre site possède de pages, d’image, de vidéo, de gif, plus il est lourd et plus il demande de la place. Si vous avez plusieurs sites, faites le cumul.
  • Quelle intégration souhaitez-vous faire ? Est-ce que vous utilisez des applications particulières ou bien travaillez-vous avec un CMS comme WordPress, Joomla, SiteBuilder ou Prestashop ? Tous les hébergeurs ne permettent pas d’utiliser tous les CMS ou toutes les applications, ils peuvent cependant proposer des éditeurs très simples pour créer son site en quelques minutes.
  • Souhaitez-vous que votre site se transforme progressivement en e-commerce ? Si oui, il faut évidemment s’assurer que l’hébergeur vous permet cette mutation, sans trop de limitations.
  • Allez-vous acheter beaucoup de noms de domaine ? Souhaitez-vous des extensions particulières ? On ne trouve pas toutes les extensions chez tous les hébergeurs web. (D’ailleurs il n’est pas conseillé d’acheter son nom de domaine et son hébergement chez un même hébergeur. J’y reviendrai dans un autre article sur comment séparer votre nom de  domaine et l’hébergement)
  • Vous avez besoin de plusieurs adresses mails par site ? Si oui, combien ?
  • Souhaitez-vous un niveau de sécurité particulier pour vos sites ? C’est assez important, notamment si vous souhaitez créer une boutique en ligne, ou mettre des liens de téléchargement.

C’est en se posant toutes ces questions, que vous vous approcherez au mieux des offres d’hébergement les mieux adaptées à vos besoins. Il faut vraiment faire cette petite analyse sérieusement, pour éviter de se retrouver avec un hébergeur qui montre rapidement ses limites. Penser au futur !

 

Les adresses mails

Généralement, tous les hébergeurs proposent désormais ce service. Cependant, il est parfois totalement gratuit avec une unique adresse par site, parfois l’offre permettra 10 ou 100 adresses mails, et d’autres proposent un nombre de boites mails illimité. Cela permet d’avoir des adresses sous le format de votre nom de domaine (ex : contact@nomdedomaine.com, ntakendo@grandprof.org, …).

Ici, tout dépend du type de structure que vous êtes en train de bâtir. Certains vont se contenter d’une unique adresse mail qu’ils n’utiliseront même jamais, et d’autres auront besoin de plusieurs boites mails pour donner des adresses à leurs collaborateurs, associés, employés, etc.

Dans quel pays ?

On sait que la localisation des serveurs fait partie des critères de référencement SEO. Du coup, il est forcément conseillé d’utiliser un hébergement web dans le pays de notre cible clientèle. Ainsi, vos sites devraient apparaître plus facilement dans les recherches sur les navigateurs des internautes. Ce n’est pas le premier critère SEO, mais c’est une manière de mettre plus de chances de son côté.

C’est également toujours plus simple de communiquer avec un hébergeur qui parle la même langue que nous. En choisissant un hébergeur Camerounais(ou même un hébergeur Francophone), on est sûr de se faire comprendre lorsqu’on aura un problème ou une question.

Disponibilité et vitesse de connexion

C’est un peu moins vrai aujourd’hui, puisque tous les hébergeurs se valent désormais en termes de performances, mais il est préférable de vérifier la réputation des hébergeurs en matière de taux de disponibilité et vitesse de connexion.

En effet, les internautes ne sont généralement pas patients. Si un site ne s’ouvre pas au bout de 10 secondes, alors beaucoup vont immédiatement partir sur un autre site. Idem si chaque page met du temps à répondre, c’est frustrant, et on quitte le site très rapidement. Aujourd’hui, la moyenne est de 4 secondes pour une ouverture de page.

Le taux de disponibilité est également primordial. Il y aura toujours de petits problèmes rendant votre site indisponible, mais il faut que ce soit le moins longtemps possible et le plus rarement possible.

Les hébergeurs promettent généralement 99,99 %, et c’est plutôt bien respecté. Lorsqu’un site n’est plus disponible, il perd du trafic. Pour un petit blog, ce n’est pas très grave, mais pour un gros site e-commerce, ce sont parfois de nombreuses ventes qui s’envolent.

Quelle sécurité ?

Ce n’est pas toujours évident pour le profane de comprendre les termes techniques employés pour parler de sécurité sur les pages des hébergeurs web. Il faut pourtant se renseigner sur les différents outils de protection mis à votre disposition. Le certificat SSL, WHOIS privé, et bien sûr tous les pare-feu et logiciel anti-hack proposés.

Vous pouvez également consulter les hébergeurs sur la fréquence des sauvegardes automatiques, ou sur la copie des données en double, pour vous assurer que vous ne perdre pas tout d’un coup si un serveur venait à planter.

Le service client

Un site reste ouvert 24h sur 24 et 7 jours sur 7, on aura donc besoin du service client tout le temps. Tous les hébergeurs ne proposent pas cela et certains ne sont ouverts que pendant les heures de travail traditionnelles. Cela dit, il vaut mieux une réponse tardive et efficace, qu’un conseiller inutile à 4 heure du matin…

On apprécie surtout de trouver plusieurs possibilités de communication. Le téléphone et le mail bien sûr, mais également le tchat direct. Vous pouvez tester le service client avant de réserver votre hébergement. Même si vous n’avez pas de problème technique, vous noterez la réactivité et la pertinence des réponses à vos quelques questions.

Comparer les prix

Bien sûr, il faut comparer le coût de l’hébergement et surtout les conditions qui vont avec. Car le prix est très souvent assez proche d’un hébergeur à un autre, mais ce sont les services et les performances qui varient énormément d’une solution à une autre. Certains semblent très peu chers, mais en ajoutant quelques options indispensables, ils sont finalement plus chers que les autres.

Les boites mails par exemple seront payantes chez certains et gratuites chez d’autres. Les noms de domaine peuvent être très bon marché la première année, et le coût du renouvellement peut s’avérer excessif, alors que certains proposent un prix de départ plus cher, mais un renouvellement bien plus bas chaque année.

D’une manière générale, faites bien attention que le prix soit le prix annuel normal de l’abonnement. On trouve quelques hébergeurs peu scrupuleux, qui mettent en avant des tarifs très avantageux, valables uniquement la première année. Le renouvellement coûte ensuite très cher, avec des frais de transfert élevés si vous souhaitez changer de prestataire. Bref, il faut être vigilant et ne pas se laisser berner par des offres trop alléchantes.

 

Maintenant découvrons ensemble les hébergeurs Camerounais chez qui vous pouvez confier l’hébergement de votre site web.

NB: J’ai cité ici uniquement les hébergeurs avec qui j’ai déjà eu à travailler et l’ordre  ici n’est  pas synonyme de performance.

 

1) globexcamhost.com

 

2) mboahost.com

 

3) ccntechnologies.com

 

4) camoo.cm

 

 

Vous voulez créer votre site  web ou celui de votre entreprise ou association, une seul adresse KreaLabs.cm

Complétez en commentaire un hébergeur Camerounais dont j’ai pas fait  allusion!

  • Bonjour Emmanuel
    très belle analyse
    La majorité de nous autres fournisseurs de servies web sommes confrontés a cette problématique que les serveur locaux nous coûtent extrêmement chers en location et cela ne nous permet pas de rentabiliser après virtualisation et installation des scripts de gestion et de sécurité afin d assurer une satisfaction adéquate.
    La régularisation de ce secteur serait une bonne chose ou la mise en place cellule de veille technologique sécuritaire
    mais bon ça semble etre encore loin
    Par ailleurs je toffre gratuitement pour 2 ans dhéberger ton blog fin de toucher du doigt les caractéristique du service cloudlinux que nous offrons
    Eric CHIMICEO CCNTECHNOLOGIES

  • >